AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kira Deatheart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
The mad killer



Messages : 72
Date d'inscription : 31/03/2010
Age : 27

My battle
Niveau: 1
Expérience:
0/500  (0/500)
Métier: Aucun

MessageSujet: Kira Deatheart   Mer 31 Mar - 2:18

Nom : Deatheart

Prénom : Kira

Âge : 20 ans

Sexe : Féminin

Race : Humaine pure.

Alignement : Neutre.

Métier : Aucun.

Guilde : Aucune.

Description psychologique :
« Tu ris, tuerie. Si semblables et si différents qui forment ensemble le néant. Celui de mon inconscient. »

Lunatique, folle, inconsciente et psychopathe sont des termes que les gens utilisent souvent lorsqu’ils ont affaire à elle.
Sautant d’une émotion à une autre, Kira est quelqu’un de très INSTANTBLE. Comme la tempête, le calme la précède et lorsque sa colère se déchaine rien, mise à part une mort VIOLENTE et BRUTALE, ne peut l’arrêter. Pourtant la jeune femme peut présenter un caractère tout à fait aimable et serein, ce qui est, il faut l’avouer, d’une rareté extrême. Pourquoi ? Certainement est-ce des réminiscences de son passé qui l’ont rendus ainsi. Aussi froide que la neige et aussi cinglante que la pluie. Comme l’eau qui balaye tout sur son passage, elle ne laisse jamais d’êtres vivants derrière elle lorsqu’elle à une mission, un objectif. L’air gentillet qu’elle peut se donner n’est alors qu’une facette.

« Méfiez-vous d’elle car, qui que vous soyez, elle ne vous fera pas de cadeau… »
Il est raconté que, petite, Kira a EVENTRE sa mère avant de la pendre avec ses intestins. Est-ce vrai ? Nous n’en avons aucune idée. Cependant, nous pourrions avoir des doutes lorsqu’on la voit traquer et tuer ses proies. En effet, cette femme fait partie de ceux qui prennent plaisir à TORTURER les autres. Toutes les méthodes à sa disposition pour faire souffrir ses victimes est bonne à prendre. Les méandres de son esprit ne laissent que peu de place à la compassion, chose dont elle est dénuée depuis sa plus tendre enfance. C’est cela, semble t-il, qui lui permet de donner tant de souffrance à un être vivant sans jamais sans soucier. Le remord ? Elle ne connait pas. Les regrets ? Qu’est-ce donc ? Tous ces sentiments si simples, elle ne sait pas ce que c’est. Tout du moins, elle n’a pas envie de savoir et a mit un féroce verrou à l’entrée de sa tête et de son cœur afin de brider ses émotions.


« Quand on ne sait pas ce qu’est le Mal et encore moins ce qu’est le Bien, comment peut-on se rendre compte des conséquences de nos actions ? »

C’est à peu près pour cela que Kira fait le mal. Elle ne connait pas le Bien ou tout du moins, ce qu’elle en a vu ne lui plait pas. De plus, elle n’est pas certaine que ce qu’elle fait est mal. On lui a souvent répété qu’une mort engendrait une naissance donc, d’un certain côté, si elle tuait, c’était bien, elle faisait de la place pour un nouvel être qui aurait des chances d’être meilleur que celui à qui elle aura sauvagement ôté la vie.

Toutefois, Deatheart est une femme de confiance. Alliez-vous à elle et vous aurez la meilleure protection de ce monde. Si vous arrivez à faire d’elle une AMIE (ce qui semble quasiment impossible), alors vous saurez que vous serez avec quelqu’un de confiance qui ne vous lâchera pas. Si vous la trahissez… Elle ne vous lâchera pas non plus… Jusqu’à ce que vous soyez raide.

Cependant, nous ne pourrions décrire plus sa personnalité, si compliquée soit-elle, elle ne peut qu’être découverte au fur et à mesure. Les gens changent dit-on… Peut-être, à vous de voir avec elle.


Description Physique :
Quel doux parfum vibre dans l’air. Un parfum fruité et doux… Serait-ce de la pomme, de la fraise ou de la cerise ? Aucun de ces fruits là. En s’approchant de plus près on peut sentir l’odeur provenant d’un cou blanc. Une blancheur non pas cadavérique mais pure et enjôleuse. Le genre de couleur qui ne laisse pas indifférent les hommes croisant son chemin.

En effet, Kira se fait très vite remarquée. Bien qu’elle ne soit pas très grande, elle n’en est pas petite non plus. Du haut de ses un mètre soixante dix, elle arbore de courts cheveux blancs naturels. Pour ceux qui ont déjà pu les toucher, ils ont pu constater la texture soyeuse de ceux-ci. On en voudrait presque pour se faire une écharpe. Jamais coiffés, ils font ce qu'ils veulent pour former un désordre ordonné. Cette coupe encadre un visage fin et rond, aux traits agréables mais étranges.

On distingue dans les yeux rouges de la jeune femme une folie et une impétuosité forte. Ces yeux toujours grands ouverts voient le monde comme un immense terrain de jeu. C'est avec des iris rougeâtre qu'elle cache son identité humaine afin de se protéger et d'infiltrer les vampires.

Son cou est à l’image de son visage : fin et harmonieux. Le tout affichant de petites épaules dures. Ses bras, pas très épais, révèlent une certaine musculature. A force de porter des armes, la jeune fille s'avère avoir développé quelques muscles bien placés aux bras sans que cela ne donne pour autant l'aspect d'un bodybuilder. Faisant régulièrement des activités sportives afin de se maintenir en forme elle peut-être qualifiée d’athlétique tout en possédant une agilité impressionnante, pour une simple humaine.

Cependant, Deatheart affiche des courbes gracieuses et généreuses. Sa poitrine n'est pas très développée, nous pourrions presque dire qu'elle est plate malgré son âge, ce qui n'enlève rien à son charme (pas besoin de poitrine pour paraître féminine, surtout lorsque l'on est plutôt garçon manqué). En parcourant son corps des yeux, laissant divaguer notre regard au grès de ses lignes, nous remarquerons un ventre plat suivit de hanches ne cassant pas les courbes harmonieuse de l’ensemble du corps.

Ses jambes fines mais légèrement musclées la porte avec agilité et grâce lors de ses déplacements toujours silencieux. Pour ce qui est de son dos et bien… On en mangerait presque, se laissant bercer par une chute de reins à faire frémir n’importe quel homme normalement constitué pour enfin arriver à de jolies fesses galbées mais d’assez petite taille.

Quant à ses vêtements et bien elle ne semble pas frileuse. Eté comme hivers, elle est habillée à la limite de l'indécence. En effet, elle ne porte d'une culotte bleue marine assortie à son débardeur dos nu qu'elle attache à l'aide de deux lanières, une au niveau du cou et une au milieu du dos. Le tout en affichant un tatouage rouge tribal sur tout le bras gauche et son dos. Par dessus sa culotte elle attache une sorte de "porte arme" en cuir marron qui lui sert à mettre ses deux FT-80 (arme imaginaire créée par les Méchas Tech). Ce "porte ame" est attaché autour de la taille et aux cuisses. Au niveau du cou, Kira affectionne une épaisse et longue écharpe blanche qui la maintient au chaud. Puis, de temps en temps, lorsque le froid se fait trop rude, la jeune femme vêtit un manteau en cuir doux marron (semblable à notre daim) avec, autour du col, de la fourrure douce.
Afin de se protéger les mains, elle possède une paire de gants bleus qu'elle ne quitte jamais. Au pieds, ce sont de grosses bottes épaisses tout terrain marron.

Histoire :
L’histoire de Kira commence comme toutes les belles histoires. Comme dans toutes ces histoires il y a un papa, une maman et un enfant (parce que lorsqu’il y en a plusieurs, ça crée des conflits donc ce n’est pas une bonne histoire). L’enfant est donc notre jeune femme.

Elle est née dans ce que l’on peut appeler, un cocon de richesse et d’amour. Ses parents répondaient aux appellations suivantes : RAPHAËL D. CERVANTES et O'DEAGGAN CLARA. Nous avons donc un père peu présent, toujours dans le milieu des affaires mais très aimant et une mère accomplie avec ses activités de copinage, passant une bonne partie de son temps libre au boudoir à discuter avec les autres nobles. Bien qu’ils étaient peu présent, ils arrivaient à se rendre toujours assez disponible pour s’occuper de leur fille unique qu’ils gâtaient jusqu’à presque la pourrir.

Régulièrement, à la banque de la capitale, ils allaient déposer de l’argent dans le coffre qui lui était propre afin qu’elle ne manque de rien plus tard. Ils étaient présents à tous ses anniversaires, à toutes ses fêtes. Tout était parfait comme qui dirait. Et lorsque fût le moment de l’envoyer dans l’école. La petite fille ne pleura pas, elle était fière d’aller chez les « grands ». Elle n’était pas le sujet des moqueries de sa classe. Elle était plutôt celle qui passait inaperçue, qui avait deux trois amis et c’est tout. Elle n’était pas non plus du genre à avoir les meilleures notes ni à courir après.

Elle était moyenne et banale.

Puis au fur et à mesure qu’elle grandissait, elle observait en silence le monde qui l’observait. Elle observait et apprenait. Le genre humain était très intéressant à regarder. Ils parlaient et se tenaient différemment en fonction des gens qui se trouvaient autour. Elle ne reconnaissait parfois pas ses parents. Lorsqu’ils étaient entre eux, ils étaient détendus, souriant alors que lorsqu’ils se trouvaient en société ils étaient plus sobres, strictes et fermés. C’était étrange… Kira ne comprenait pas cette attitude.



« L’hypocrisie est l’arme des nobles. Ils se meuvent dans la société à l’abris des regards inquisiteurs et se font une place au soleil grâce à cela »

C’est ce que lui avait expliqué sa mère. C’était donc la première leçon de vie que lui avaient inculquée ses parents. Et lorsque l’on apprend ça très jeune, on commence à fonctionner étrangement. Kira avait donc prise pour habitude à être hypocrite. Et elle vit… Que ça fonctionnait ! Souriante avec les autres, faisant semblant de s’intéresser à eux et de les aimer, elle finit par se faire tout un tas d’amis, même les professeurs commençaient à bien l’apprécier, ce qui l’étonna fortement ! Alors elle s’était dit que la vie était comme ça, un tissu d’hypocrisie. De plus, la petite fille avait toujours été très curieuse mais… Parfois, la curiosité était un vilain défaut.

Il fût un soir où elle avait décidée de suivre sa mère jusqu’à une grande maison qui se situait non loin de l’atelier des Créa-Tech. C’était là qu’habitait son oncle, Thomas O’Deaggan. Et ce qu’elle vit là-bas, jamais elle ne l’oubliera. Clara avait beau être quelqu’un de respectable, ce qu’elle faisait avec son frère était… Illégal, comme toute relation incestueuse qui se doit. Choquée, elle revint en courant dans sa maison et se dirigea immédiatement dans sa chambre évitant de croiser le regard de son père.



« Ce sera notre petit secret… »

C’est quelques mois plus tard que tout a changé. Une nuit, son père rentra tard et ivre. Il venait d’apprendre ce que sa femme venait de faire et était fou de rage. Kira se cacha dans le fond de sa chambre et boucla sa porte. Elle entendait sa mère hurler sous les coups malgré ses mains qui l’isolaient mal du bruit. Et puis…
Ce fût le silence.

Retirant les mains de ses oreilles, la jeune fille resta plantée sur place et ne bougea pas. Lorsque la poignée de la porte se tournait vivement accompagnée de coups de poings sur le bois de ce qui séparait la chambre de la pièce principale.


« Chérie, c’est papa, ouvre moi s’il te plait ! »

L’adolescente n’oscillait pas, elle avait peur. Et, après un court instant sans bruit, son père défonça la serrure de la porte. Il était toujours ivre et furieux en entrant et fermait la porte branlante qui ne voulait pas se clore en entier à cause du choc. Il s’approcha de sa fille et l’empoigna…

Ce qui s’est passé par la suite ne pourra être décrit en quelques lignes. Kira avait perdue son innocence.

L’adolescente ne rouvrit les yeux que le surlendemain, s’étant évanouie sous le choc psychologique et physique que cela avait engendré en elle. Mais à son réveil, elle n’était plus la même. La rage s’était emparée d’elle. Et cette envie… Une envie irrésistible de faire du mal à ceux qui ont causés le sien. Elle n’avait qu’une seule idée en tête : se venger.

Se relevant doucement, elle enleva ses habits souillés et enfila la première culotte qui venait, bleue marine ainsi qu’un débardeur assortit. Elle enfila une paire de bottes, des gants et sortis de sa chambre, descendant les marches qui menaient au salon en silence, tête regardant le sol. Elle marchait tranquillement. Puis, dans la pièce, elle vit ses deux parents faire comme s’il ne s’était rien passés malgré le poids de la tension énorme qui régnait en ces lieux.

Kira leva la tête en direction de sa mère. A travers ses cheveux blancs seuls ses yeux rouges étaient visibles, montrant une expression que jamais on avait vue sur ce visage auparavant si pur : La folie. La jeune fille se mit à traverser la pièce à toute vitesse en s’emparant du tisonnier. Ses parents se levèrent d’un coup, redoutant les agissements futurs de leur fille. Mais dans cet état, tous leurs efforts sont vains. Se ruant sur sa mère, elle l’attrapa par le cou et lui planta le tisonnier dans le ventre tendit que son père lui maintenait les bras pour tenter de l’éloigner de sa mère. D’un coup de tête vers l’arrière, elle brisa le nez de son père qui fût obligé de reculer par réflexe. Kira ne poursuivit alors son crime en ouvrant le ventre de sa mère. Elle retira lentement le tisonnier mais ne prit pas le temps de voir sa mère agoniser, elle devait en finir maintenant avec son père. Se retournant rapidement, elle lança le tisonnier tel un javelot, pourfendant la poitrine de son père qui s’écroula. Se munissant ensuite du coupe papier sur la table basse et le planta dans les parties intimes de son géniteur qui, déjà souffrant, hurla de douleur.


« Ce sera notre petit secret » Répéta alors ironiquement la jeune fille.

Cette phrase que son père lui avait dit quelques instants avant de la « transformer » l’accompagnera jusqu’en enfer. On ne sait ensuite ce qu’il s’est passé dans cette maison… Les policiers qui vinrent à la maison prirent soin de ne pas révéler aux civiles les détails de cette affaire. Tout ce que l’on sait, c’est que certains des investigateurs restèrent choqués.

De son côté, Kira partait tranquillement. Elle s’en retourna vers son oncle. Lui n’était pas responsable de ce qu’il s’était passé selon elle. C’était sa mère la traitresse, la femme qui avait céder à cette vile tentation. En outre l’adolescente promis à son oncle de ne pas le tuer s’il lui confectionnait des armes et quelque chose pour les porter. Il s’exécuta alors et lui fabriqua deux armes rutilantes : Les FT-80. Deux armes à feux en argent sur lesquels étaient inscrit « Cervantes » et « Clara » pour ne jamais oublier. Lorsqu’elle eut ce qu’elle voulait, elle partit et ne revint jamais voir son oncle.

A partir de maintenant, Kira Raphaël O’Deaggan se ferait appeler tout simplement Kira Deatheart. Le cœur de mort battait à présent pour l’amour de la violence et de la vengeance. La tueuse était née.

Errant pendant plusieurs années, Kira erra quelques années en ville et dans le monde pour se faire un nom en tant que chasseuse de têtes de monstres ou humaines. Ses collègues la craignaient mais la respectaient en même temps. Douée pour son métier, elle n’en restait pas moins dangereuse.

Aujourd’hui encore, la milice reste à ses trousses pour tous les nombreux meurtres qu’elle commet et qu’elle signe. Elle en est fière. Fière de tuer.

Le loup est en chasse et le loup mord, dévore. Il ne pardonne pas. L’amadouerai-vous ou vous ferez vous manger tout cru ? A vous de voir…

GOOD LUCK AND SWEET DREAMS



Armes :
Deux FT-80.

Autre :
Nothing.

Animal de compagnie ? Alone.

Invoqueur ? Non

Rang désiré : ♠ The mad killer ♠


Dernière édition par Kira Deatheart le Dim 4 Avr - 20:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Du sang rouge pour une âme noire.



Messages : 144
Date d'inscription : 28/11/2009
Age : 118
Localisation : In your nightmare...

My battle
Niveau: 1
Expérience:
0/500  (0/500)
Métier: Aucun

MessageSujet: Re: Kira Deatheart   Jeu 1 Avr - 14:35

    Bonjour,


    Préviens moi lorsque tu auras terminé ta fiche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mepheleme.1fr1.net
avatar
The mad killer



Messages : 72
Date d'inscription : 31/03/2010
Age : 27

My battle
Niveau: 1
Expérience:
0/500  (0/500)
Métier: Aucun

MessageSujet: Re: Kira Deatheart   Lun 5 Avr - 2:14

Voilà, fiche TERMINEE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Du sang rouge pour une âme noire.



Messages : 144
Date d'inscription : 28/11/2009
Age : 118
Localisation : In your nightmare...

My battle
Niveau: 1
Expérience:
0/500  (0/500)
Métier: Aucun

MessageSujet: Re: Kira Deatheart   Lun 5 Avr - 17:57

    Ton histoire est assez dure tout de même. Enfin, personnage validé.

    Je te met tes accès.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mepheleme.1fr1.net
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Kira Deatheart   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kira Deatheart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mephélème :: # Formalités :: Registre :: Fiches des Humains-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit